D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Burundi : Le pluralisme politique une plus-value.

Burundi/Pays-Bas : Reprise des relations de l’aide direct

SPORT
Un programme sportif lacunaire dans beaucoup de pays

FFB : Un Financement disproportionnel aux besoins

ENVIRONNEMENT
Burundi : Suspension des activités d’extraction sur la rivière Muha

EAC : Un projet de USAID à l’exception du Burundi

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Le Burundi va offrir à chaque enfant tous ses droits

Le Burundi célèbre la journée de l’enfance

SECURITE
RDC : Des opérations conjointes contestées

Quatre présumés rebelles Burundais derrière les barreaux Rwandais.

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
Burundi : Remise des certificats aux finalistes du Lycée Saint Luc.

Burundi : Fermeture des écoles ayant un taux inferieur à 20%.

CUISINE
Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

Action Aid : Campagne pour le travail décent et la valorisation du travail non rémunéré de la femme

TOURISME
Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

Burundi : Voici les grands parcs nationaux

ECONOMIE ET FINANCE
Belles performances de l’Office Burundaise des Recettes

Burundi : Des stations services accusées de servir moins que commandé

INTERNATIONAL
La Tanzanie retire les droits individuels à la cour Africaine

Le Rwanda rejette les accusations du Burundi

Education : Des uniformes déchirés, un comportement qui divise


By : Rédaction , lundi 19 août 2019  à 07 : 57 : 33
a

Les images d’étudiants et étudiantes burundais célébrant la fin de l’examen édition 2019 en déchirant leurs uniformes fait actuellement tant de bruit au sein de la classe burundaise comme il a été remarqué même lors de la réunion sur la sécurité nationale de cette semaine.

certains parents disent qu’il est de leur droit de manifester la joie de terminer plusieurs années au bas de l’école secondaire et embrasse une autre étape de la vie.

Un des parents qui s’est exprimé indique qu’il ne fallait pas les condamner pour avoir choisi ce type de divertissement car tout le monde est proie au divertissement et selon sa manière.

D’autres s’insurgent en faux contre ce cette façon de s’amuser arguant que :
« la manifestation de la joie ne peut en aucun cas amené les intellectuels et futures cadres à se frôler la nudité dans des lieux publics. »

Le président Burundais Pierre Nkurunziza et la ministre de l’éducation Nationale ont également condamné ce comportement lorsque la question a été abordée lors de la réunion de sécurité nationale mardi.

Par la voie de son porte- parole Jean-Claude Karerwa qui s’est exprime sur les médias, il a indique que le président estime que la responsabilité revient aux parents de traiter le cas.

D’autres trouvent que le comportement manifesté par ces derniers est une honte notoire pour eux qui hypothèquent leur avenir car il serait difficile d’accepter ces jeunes comme de belles filles ou gendres ayant osées diffusées de telles images et vidéos.

De plus, il pourrait y avoir un risque pour les employeurs de sélectionner les candidats ayant manifeste un comportement pareil.

Le dernier jour de la fin de l’examen d’Etat a été marqué par un excès de divertissement où les élèves des différents établissements secondaires et privées se sont donné rendez-vous aux différents lieux de divertissements de la capitale.

Au cours de ces événements, les élèves s’adonnaient à déchirer les uniformes et les cahiers scolaires, à boire de l’alcool, tous cela rythme de la music appropriée qui a été sélectionnée pour la circonstance et après, les filles et garçons qui après avoir déchiré les habits rentrent presque nus.

Des photos et des images des élèves d’une des écoles de la ville de Bujumbura ont enfin été largement partagées sur les médias sociaux, ce qui a incité la principale association d’enseignants à les condamner.

Dans un enregistrement audio en ligne, le directeur de cette école a menacé de refuser les certificats de sortie des étudiants en raison de leur « inconduite ».