D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Politique : Rwasa dénonce l’intimidation de ses militants

Burundi : Massacre de Gatumba, une volonté de rendre justice

SPORT
Burundi : Un joueur remvoyé pour indiscipline

Burundi : L’équipe nationale de football s’envole pour un local à Doha

ENVIRONNEMENT
L’utilisation des sachets en voie de disparition

L’insuffisance des moyens de transport désorganise les passagers

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Burundi : Abolition des écoles paramédicales

La RDC et le Burundi : Echange d’expérience contre l’Epidémie d’Ebola

SECURITE
Burundi : 2000 réfugiés seront rapatriés chaque semaine

Burundi : Une source pour les victimes de la traite

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
Education : Des uniformes déchirés, un comportement qui divise

Burundi : L’enseignement va bientôt être amélioré

CUISINE
Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

Action Aid : Campagne pour le travail décent et la valorisation du travail non rémunéré de la femme

TOURISME
Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

Burundi : Voici les grands parcs nationaux

Burundi : L’aide au développement doit opérer des transformations
EAC : L’économie numérique se dessine

OBR : Rôle des médias dans la lutte contre la fraude

INTERNATIONAL
Burundi : Reprise des activités de l’ONG Japonaise JICA

Burundi : L’aide au développement doit opérer des transformations

Politique : Rwasa dénonce l’intimidation de ses militants


By : Rédaction , jeudi 22 août 2019  à 10 : 09 : 29
a

Honorable Agathon Rwasa président du nouveau parti de l’opposition le Congrès National pour la Liberté ( CNL) dénonce les attaques et exactions fait à l’encontre des membres de sa formation politique lors d’un communiqué rendu publique le lendemain des funérailles d’un de ses militants tué à Giteranyi dimanche dernier rentrant des activités du parti au chefs lieu de la province de Muyunga.

Agathon Rwasa indique que ses militants sont persécutés, tués, gravement blessés, amputés certains partis du corps, des permanences sont attaquées et détruites puis incendiées au vu de l’administration et de la police toujours la veille des cérémonies d’inauguration.

Il pointe du doigt les « Imbonerakure » agissant en toute impunité soutenus par l’administrions à la base, la police et dénonce de ce fait l’intimidation du parti au pouvoir devant leurs efforts de mobilisation dans cette période poste électorale.

Agathon revient sur les attaques de dimanche qui ont coûté la vie à un de ses militants Nsavyumwami Grégoire dans une embuscade qu’on leur a tendue rentrants de Muyinga.

Il pointe la responsabilité des autorités policières qui ont chassé les membres du CNL qui voulaient passer la nuit à la permanence faute de moyens de transport.

Selon lui, l’ordre de ne plus accepter de transporter les CNL venus des différentes localités du pays en déplacement à Muyinga pour l’ouverture de la permanence avait été déjà donné aux chauffeurs de bus et aux motards.

Un autre incident cité est celui survenu à Kanyosha sud de Bujumbura dimanche où les jeunes du parti au pouvoir le CDD-FDD ont érigé des barricades pour empêcher l’ouverture solennelle de neufs permanences dans les différents quartiers de la zone, des affrontements ont par la suite fait 10 blessés.

Ensuite, il parle des emprisonnements abusifs de ses membres accusés de tenir des réunions illégale même quant ils ont la permission.

Il cite nominativement Nkezabahizi Longin représentant communal de CNL et Banderembako Fabrice secrétaire communal de ce parti interpellés mardi pour la deuxième foi consécutive par les administratifs et la police.

Des accusations largement rejetées par Nancy Ninette Mutoni porte- parole du CNDD-FDD ainsi que la police, parlant d’une simple manipulation politique.

S’adressant aux médias hier, pierre Nkurikiye porte- parole de la police lui a signifié que les enquêtes de la police montrent que les révoltes contre les mesures administratives commises par les membres du parti CNL sont à l’origine des affrontements et autres incidents.