D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Burundi : Le pluralisme politique une plus-value.

Burundi/Pays-Bas : Reprise des relations de l’aide direct

SPORT
FFB : Un Financement disproportionnel aux besoins

Burundi : Un joueur remvoyé pour indiscipline

ENVIRONNEMENT
Un activiste environnemental Burundais récompensé par la PCF.

Burundi : Des travaux de stabilisation de la rivière inquiètent

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Burundi : L’infertilité cause du divorce

Burundi : Des méthodes contraceptives aux bénéficiaires inadéquates.

SECURITE
Quatre présumés rebelles Burundais derrière les barreaux Rwandais.

Burundi : Recrudescence du Choléra dans la plaine de l’Imbo

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
Enseignement : La loi en vigueur handicape la RPP

Burundi : Prix galopants du matériel scolaire

CUISINE
Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

Action Aid : Campagne pour le travail décent et la valorisation du travail non rémunéré de la femme

TOURISME
Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

Burundi : Voici les grands parcs nationaux

ECONOMIE ET FINANCE
Makamba : Le Gouvernement autorise une société à faire des études avant de construire un barrage

Brarudi : La qualité de ses produits remise en doute

INTERNATIONAL
EAC : Des préoccupations sur la dépendance de HCR

EAC : JAMAFEST se tient en Tanzanie

Burundi : Abolition des écoles paramédicales


By : Rédaction , mardi 3 septembre 2019  à 09 : 28 : 36
a

Le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida(MSPLS) recommande un ajout d’un niveau supérieur pour les lauréats détenteurs des diplômes de niveau A3 promettant aussi une formation du personnel de la santé traditionnelle afin de les rendre plus compétitifs au niveau de la sous-région.

Lors d’un débat oral devant les députés au palais des congres de Kigobe ce lundi, le Ministre de la santé Thaddée Ndikumana a signifié qu’en vue de se conformer aux normes de la Communauté des pays d’Afrique de l’Est, les écoles paramédicales seront abolies au Burundi.

Il a également souligné que dans les écoles professionnelles, le secteur de la médecine traditionnelle pourrait exister pour former le personnel de santé traditionnel.

Les normes de la sous-région stipulent selon le Ministre que pour être infirmières, les candidats doivent être détenteurs d’un diplôme( baccalauréat) équivalant à celui décerné aux lauréats de l’institut national de la santé publique (INSP).

Pour cela, les détenteurs des diplômes de niveau A3 selon le Ministre devraient suivre une formation pour renforcer le back-ground relatif à leur niveau d’études, et que l’année scolaire prochaine sera la dernière à former les candidats des écoles paramédicales de niveau A2.

Le Ministre a également indiqué que les écoles paramédicales publiques et privés qui ne seraient pas en mesure d’appliquer cette recommandation seront transformées en écoles de santé professionnelles afin de former du personnel de soutien tel que des médecins d’urgence, des ambulanciers paramédicaux, des dispensateurs de soins, etc.

Les départements médicaux qui ne seront pas transformés en universités ou en instituts de santé formeront le personnel dont le ministère a besoin, comme les radiologistes, a déclaré le Ministre.

Toutes ces améliorations dans le secteur de la santé pourra selon Ndikumana réduire le nombre de chômeurs signalé dans ce secteur où les détenteurs des diplômes de niveau A3 et A2 qui sont au chômage sont évalués à plus 13 000.