D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Burundi : Le pluralisme politique une plus-value.

Burundi/Pays-Bas : Reprise des relations de l’aide direct

SPORT
Un programme sportif lacunaire dans beaucoup de pays

FFB : Un Financement disproportionnel aux besoins

ENVIRONNEMENT
Burundi : Suspension des activités d’extraction sur la rivière Muha

EAC : Un projet de USAID à l’exception du Burundi

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Le Burundi va offrir à chaque enfant tous ses droits

Le Burundi célèbre la journée de l’enfance

SECURITE
RDC : Des opérations conjointes contestées

Quatre présumés rebelles Burundais derrière les barreaux Rwandais.

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
Burundi : Fermeture des écoles ayant un taux inferieur à 20%.

Burundi : Formation des écoliers au respect humain et à la bonne pratique d’hygiène

CUISINE
Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

Action Aid : Campagne pour le travail décent et la valorisation du travail non rémunéré de la femme

TOURISME
Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

Burundi : Voici les grands parcs nationaux

ECONOMIE ET FINANCE
API : Les réalisations dans 10 ans sont satisfaisantes

Burundi : Célébration du 10ème anniversaire de l’OBR.

INTERNATIONAL
La révolution industrielle aux portes de l’EAC

RDC : Un deuxième chef rebelle Rwandais tué

Burundi : Plus de 590 rapatriés envoyés dans leurs domiciles.


By : Rédaction , vendredi 4 octobre 2019  à 08 : 51 : 45
a

Il est prévue que plus de 590 réfugiés Burundais rapatriés volontairement de la Tanzanie hier vont regagner leur familles respectives ce vendredi comme l’ont fait savoir la direction générale du pays chargée de l’organisation du rapatriement et le porte- parole de la police.

Ces réfugiés ont été accueillis hier à Gisuru et Bitare en Province Ruyigi à bord de huit autobus en provenance du camp de Nduta où ils étaient rassemblés selon les confirmations du responsable de la coordination des affaires concernant les réfugiés à Kigoma, dans l’ouest de la Tanzanie.

Pierre Nkurikiye porte-parole du Ministère de la sécurité et la direction général du rapatriement du gouvernement burundais ont indiqué à l’AFP que ces 296 familles rapatriés jeudi resteront dans ces camps de transit jusqu’aujourd’hui vendredi, avant d’être envoyés dans leur ville d’origine.

Lorsque les réfugiés sont rentrés jeudi, des représentants du gouvernement et des travailleurs américains ont indiqué que ces rapatriés volontaires bénéficient du matériels, de la nourriture comme couvertures et ustensiles de cuisine, ainsi qu’un petit paiement de 37 dollars par adulte et de 18,5 dollars par enfant qui vont leur permettre de lancer certaines activités génératrices de revenus et de scolariser des enfants.

Selon les médias de la région, le rapatriement de ces 592 était volontaire contrairement aux inquiétudes de certaines organisations internationales dont l’agence américaine pour les réfugiés qui craignaient que le rapatriement serait de force malgré les assurances du gouvernement Burundais.

« Nous exhortons les gouvernements de Tanzanie et du Burundi à respecter leurs engagements de respecter les obligations internationales et de veiller à ce que tout retour de réfugié reste volontaire et qu’aucun réfugié ou demandeur d’asile ne soit renvoyé au Burundi contre son gré », a déclaré l’ OIM dans un communiqué la veille de l’accord de rapatriement entre les deux pays.

Il convient de noter qu’un responsable burundais au sein de l’organisation de rapatriement et le Ministère Tanzanien de l’intérieur ont déclaré que : « le rapatriement forcé concernait environ 15 000 réfugiés burundais vivant illégalement en Tanzanie » c’est à dire ceux qui ne sont pas enregistrés légalement auprès du HCR.

Ce rapatriement qui devrait comme convenu débuter le 1er octobre avec 2000 rapatriés par semaine est d’un accord signé entre la Tanzanie et le Burundi le 24 août 2019, une décision prise par Gitega témoignant d’un retour à la paix, au calme, à la confiance et à la stabilité du pays selon Pascal Barandagiye lors de sa visite en Tanzanie.