D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Jurg Lauber a présenté son rapport sur le Burundi

Des politiciens exilés en Ouganda sont interdit de rentrer

SPORT
Un programme sportif lacunaire dans beaucoup de pays

FFB : Un Financement disproportionnel aux besoins

ENVIRONNEMENT
L’engrais de FOMI très efficace aux cultures.

Le projet IDA 18 sera relancé avec 30 millions US

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Les enfants sont plus touchés par le changement climatique.

Indemnisation des fonctionnaires de l’Etat

SECURITE
Burundi : Des inondations font encore des victimes.

Burundi : Plus de 26 disparus suite aux pluies diluviennes

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
CNIDH recommande une libération des 3 syndicalistes et l’arrêt des retraits sur les salaires des enseignants.

UBU : inscriptions pour l’année académique 2019-2020

CUISINE
Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

Action Aid : Campagne pour le travail décent et la valorisation du travail non rémunéré de la femme

TOURISME
Les musés burundais que vous devez savoir

Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
Hausse du budget de l’Etat pour l’exercice 2020-2021

UE finance la construction du Barrage de la Ruzizi III

INTERNATIONAL
Léontine Nzeyimana assure l’intérim de l’EALA

Burundi : 2015-2016, des années de la traite des femmes.

EAC : Un projet de USAID à l’exception du Burundi


By : Rédaction , lundi 4 novembre 2019  à 12 : 03 : 28
a

L’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) va lancer un nouveau projet de conservation et de gestion du capital naturel dans les pays partenaires de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) à l’exception du Burundi, a informé Mme Aurelia Micko directrice du bureau de l’environnement USAID cité par le secrétariat de la communauté lors de l’événement du lancement de ce projet en Tanzanie samedi.

En vue de soutenir la CAE dans ses efforts visant à améliorer la qualité de vie de ses plus de 150 millions d’habitants, cette agence des Etats unies indique qu’elle va lancer le projet à travers un programme triennal d’améliorer la conservation et la gestion concertée des ressources naturelles transfrontalières dans la CAE.

Le programme de conservation et de gestion du capital naturel de la région selon Aurelia Micko est une initiative qui vise à améliorer la gestion collaborative et la conservation des ressources naturelles transfrontalières, à réduire le braconnage et le trafic d’espèces sauvages et à accroître la valeur perçue des espèces sauvages vivantes.

Ce projet qui a été lancé au Kenya va durer 3 ans, elle sera financé par USAID à hauteur de 2,3 millions US et couvrira la période de juin 2019 à juin 2022.

Le Burundi ne sera pas parmi les pays bénéficiaires de ce projet malgré sont adhésion à la communauté puisque sa coopération au développement avec cette ONG américaine a été suspendue.

Dans une lettre adressée au secrétaire de la communauté Libérât Mpfumukeko le 1 juillet 2019, les Etats Unis accusent le Burundi d’être à un niveau encore très bas par rapport aux autres pays dans la lutte contre la traite des êtres humains.

Selon les informations émanant du secrétariat de la communauté Est Africaine, c’est ce dernier qui dirigera le processus de mise en œuvre du programme avec le soutien technique et analytique de l’Union internationale pour la conservation de la nature et de l’environnement.

Cela se fera par le biais d’une nouvelle approche de travail nécessitant la participation active des communautés hôtes d’espaces de biodiversité protégés.

Selon le journal proche de la communauté, les zones riches en biodiversité sont essentielles dominées par l’industrie touristique qui représente 7,5 à 10% du produit intérieur brut de l’Afrique de l’Est.