D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Burundi : 5ème nouveau candidat aux élections de 2020

Nouveaux Administrateurs justifiés d’une formation universitaire

SPORT
Un programme sportif lacunaire dans beaucoup de pays

FFB : Un Financement disproportionnel aux besoins

ENVIRONNEMENT
Burundi : Suspension des activités d’extraction sur la rivière Muha

EAC : Un projet de USAID à l’exception du Burundi

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Des lieux d’aisance incommodes dans les bâtiments publics

Pénurie des boissons de BRARUDI.

SECURITE
Burundi : Des inondations font encore des victimes.

Burundi : Plus de 26 disparus suite aux pluies diluviennes

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
UBU : inscriptions pour l’année académique 2019-2020

Burundi : Remise des certificats aux finalistes du Lycée Saint Luc.

CUISINE
Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

Action Aid : Campagne pour le travail décent et la valorisation du travail non rémunéré de la femme

TOURISME
Les musés burundais que vous devez savoir

Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
Burundi : Bientôt à l’abri des coupures du courant

Burundi : La pénurie de devises au point d’être réglée

INTERNATIONAL
Alerte aux voyageurs à destination du Burundi

Les reformes du Franc CFA

La Tanzanie retire les droits individuels à la cour Africaine


By : Rédaction , mercredi 4 décembre 2019  à 11 : 10 : 17
a

L’ Amnisty internationale dans son rapport a accusé la Tanzanie de violer les droits et libertés publique après que ce dernier retire le droit des particuliers et ONGs de s’adresser directement aux tribunaux régionaux et internationales pour porter plainte contre lui en cas de violation des droits de l’homme.

Une des instances juridiques vers laquelle il est interdit aux ONG et aux particuliers de porter plainte contre le gouvernement est la cours Africaine des droits de l’homme et des peuples.

Japhet Biegon, le coordinateur du plaidoyer en faveur de l’Afrique au sein de l’Amnesty international a qualifié ce retrait de liberté des personnes et des organisations Tanzaniennes d’une tentative cynique du gouvernement d’échapper à l’obligation de rendre des comptes.

Il a par la suite regretté que « ce retrait des droits privera les personnes et les organisations Tanzaniennes d’une voie vitale vers la justice, dans un pays où le système juridique est profondément défaillant. »

Selon ce rapport la Tanzanie est le pays qui a le plus grand nombre de plaintes déposés à son encontre par les ONGS et les particuliers où sur un total de 70 décisions rendues par la cours Africaine en septembre 2019, 28 soit 40% concernaient la Tanzanie.

De même précise l’Amnisty, la plupart des affaires encore en instance devant la cour africaine concernent la Tanzanie qui a un grand nombre dont certains d’entre elles faisant état de violations présumées du droits à un procès équitable.

En tant que pays membres de la communauté de l’Afrique de l’Est la Tanzanie devient le deuxième pays derrière le Rwanda à retirer directement le droit des ONG et des particuliers d’avoir directement accès à la cours Africaine.