D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Burundi : La CENI rejette 4 candidatures dont celle d’un ancien Président

Les Batwa interpellent la CENI à être vigilante

SPORT
Un programme sportif lacunaire dans beaucoup de pays

FFB : Un Financement disproportionnel aux besoins

ENVIRONNEMENT
Adieu les sachets et emballages en plastique

L’engrais de FOMI très efficace aux cultures.

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Burundi : La diaspora propose la non rassemblement dans les Eglises.

Un dignitaire religieux mis en quarantaine en Ouganda

SECURITE
Des rassemblements des fidèles d’Euzebie Ngendakumana s’organisent.

Burundi : Des inondations font encore des victimes.

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
CNIDH recommande une libération des 3 syndicalistes et l’arrêt des retraits sur les salaires des enseignants.

UBU : inscriptions pour l’année académique 2019-2020

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
Les musés burundais que vous devez savoir

Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
BRB : Les transferts internationaux instantanés seront payés uniquement en monnaie locale

La Banque mondiale : Sa nouvelle stratégie pour résoudre les conflits

INTERNATIONAL
ISHR demande réparation pour les avocats burundais radiés

OMS : L’Eau face au COVID-19

Des sociétés commerciales de monnaie en ligne en dehors des engagements


By : Rédaction , jeudi 16 janvier 2020  à 11 : 06 : 14
a

Des Burundais qui ont investi dans les nouvelles sociétés opérant le commerce de monnaie en ligne sont pour le moment victimes d’une mésentente entre ces dernières et le gouvernement, d’autres sont dans l’impasse suite aux informations selon lesquelles elles travaillent en dehors des normes et des lois régissant les Banques commerciales au Burundi.

Mardi de cette semaine, une centaine de personnes membres de la société commerciale de monnaie en ligne crowd1 avait été arrêtée par la police et 17 responsables ont fait l’objet d’une enquête policière sur les activités illégales de business plan en ligne avant d’être relâchés.

Bien que l’Agence Burundais pour la Promotion des Investissements « API » en sigle reconnait l’enregistrement de cette société, Serge Nsabimana représentant a.i indique qu’elle a passé outre la loi en travaillant dans l’irrespect de ses engagements qui étaient plutôt d’importer les marchandises en ligne.

La Banque de la République du Burundi quant à elle, indique qu’elle ne connait nulle part ces sociétés, et que les activités sont pour cela considérées comme illégales et non réglementées par aucune loi Bancaire au Burundi.

Une de ces sociétés "Crowd1" a fait bouger massivement les habitats venus de tous les coins du pays notamment les commerçants et fonctionnaires grâce à une campagne de mobilisation les invitant à venir investir une somme de 400000 BIF, puis à toucher les dividendes plus tard lorsqu’un membre nouvellement rejoint aura recruté les deux autres membres.

Un message audio diffusé sur whatsapp par un des responsables de crowd1, a révélé que ce dernier est victime de cette adhésion massive qui a fait que son concourant « Alliance in motion global » devient jaloux.

Mais d’autres sources précisent qu’il s’agit d’un plan frauduleux d’argent de ces sociétés, comme il a été le cas en 2007 où plus d’un milliards de FIB avait été volé par des soi-disant plates formes commerciales dénommé IDC et ses responsables ont disparu et ses membres jusqu’à maintenant n’ont aucune nouvelle.

Cette mésentente surgit trois jours après qu’un important rassemblement ait eu lieu samedi dernier à « Nyabagere conférence center » situé à la Gare du Nord et a réuni tous les membres de crowd1 où beaucoup d’entre eux ont témoigné s’être rapidement enrichis et sans peine.

D’autres sociétés opérant dans ce sens sur le sol Burundais telles que AIM Global, CBN, iRaisers sont à l’œuvre alors que la Banque centrale du Burundi avait déjà averti sévèrement les commerçants de monnaie virtuelle, les crypto-monnaies telles que Bitcoin, Ethereum, Dogecoin, Fahari Cash Coin, etc., intimant l’ordre de n’est jamais entamé une activité de telle nature sur le sol Burundais car selon la BRB, elles sont considérées comme illégales.