D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Le Burundi a un nouveau gouvernement

L’ingérence extérieure du Burundi doit cesser

SPORT
Un programme sportif lacunaire dans beaucoup de pays

FFB : Un Financement disproportionnel aux besoins

ENVIRONNEMENT
L’ONU avertit sur de nouvelles flambées de pandémies

Adieu les sachets et emballages en plastique

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Lancement de la campagne de dépistage du COVID-19

COVID-19, Une préoccupation pour le nouveau président

SECURITE
Inauguration du monument des étudiants massacrés en 1995

Des précisions sur la campagne contre le COVID-19

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
Les enseignants de DPEA Bujumbura se lamentent

Burundi : un taux d’alphabétisation satisfaisant.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
Les musés burundais que vous devez savoir

Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
API : Ses succès au cours du trimestre précédent.

L’API tend une main forte aux médias

INTERNATIONAL
EAC : Une probable expulsion de certains pays

Le Burundi vers la voie de la coopération.

L’API tend une main forte aux médias


By : Rédaction , samedi 6 juin 2020  à 11 : 10 : 07
a

Afin de permettre une diffusion des informations plus claires et précises sur les sujets économiques très sensibles d’une part et de mieux orienter et attirer les investisseurs d’autre part, l’Agence de Promotion des Investissement (API) a organisé dans les enceintes du grand séminaire Jean Paul II de Gitega une retraite d’information des professionnels des médias de deux jours depuis jeudi le 4 juin qui était centrée sur son fonctionnement.

Selon le Directeur Général de cette agence Désire Musharitse lors de l’ouverture, conscient que le succès de l’API dépend fortement de la qualité de l’information disponible sur cette institution a indiqué qu’il est important que les médias soient suffisamment informés sur des questions de l’API afin qu’ils soient ses vrais ambassadeurs et porte-paroles.

Cette retraite a en effet pour finalité de remédier l’impact des différents cafés de presse organisés trimestriellement par l’API où il a été constaté que les médias Burundais ont des confusions dans la diffusion et le traitement de l’information sur le rôle joué par ses services dans l’amélioration du climat des affaires, ont déploré les cadres de cette Agence Nationale de promotion des investissements.

D’où la nécessité de fournir plus d’éclaircissements aux journalistes qui puissent les aider à se faire l’écho de l’API dans le but de faciliter l’accès des investisseurs à une information fiable sur les opportunités d’investissements au Burundi et les avantages réservés à tout investisseur désireux d’entreprendre ses activités.

Au regard du rôle que jouent les services de l’API comme l’ont souligné les présentateurs, tous œuvrent non seulement pour concevoir les reformes nécessaires à l’amélioration du climat des affaires mais aussi pour faciliter les démarches administratives des nouveaux entrepreneurs et investisseurs et d’accompagner les anciens malgré les contraintes et obstacles selon lesquels son influence dans la sphère administrative reste encore limité, a souligné la chef de cellule de communication qui espère malgré tout à la fin de la retraite une plus-value sur l’image positive du Burundi comme meilleur destination des investissements.

Au cours des échanges et débat, les journalistes ont dénoncé la réticence de certaines autorités à fournir l’information factuelle dont ils ont besoin en tant réel, ce qui peut quelquefois remettre en cause leurs publications sur les activités de l’API.

S’agissant des perspectives d’avenir de l’API, on notera enfin une identification des investisseurs internationaux de manière ciblée en collaboration avec les missions diplomatiques, des information susceptibles d’inciter les investisseurs internationaux seront désormais disponibles sur les sites web des représentations diplomatique du Burundi, la signature d’un partenariat avec les grandes villes comme Québec du Canada ainsi que l’élaboration d’un plan stratégique à long terme (2023-2028), a fait savoir le chef de service chargé de la promotion des investissements Esaïe Ntidendereza.