D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Le Burundi a un nouveau gouvernement

L’ingérence extérieure du Burundi doit cesser

SPORT
Un programme sportif lacunaire dans beaucoup de pays

FFB : Un Financement disproportionnel aux besoins

ENVIRONNEMENT
Adieu les sachets et emballages en plastique

L’engrais de FOMI très efficace aux cultures.

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
COVID-19, Une préoccupation pour le nouveau président

Le nouveau président va favoriser les retraités

SECURITE
Burundi : Un journal local dénonce des menaces de mort de la part d’un député

Des rassemblements des fidèles d’Euzebie Ngendakumana s’organisent.

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
Les enseignants de DPEA Bujumbura se lamentent

Burundi : un taux d’alphabétisation satisfaisant.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
Les musés burundais que vous devez savoir

Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
L’API tend une main forte aux médias

BRB : Les transferts internationaux instantanés seront payés uniquement en monnaie locale

INTERNATIONAL
EAC : Une probable expulsion de certains pays

Le Burundi vers la voie de la coopération.

Les notables collinaires vont désormais être renforcés


By : Rédaction , vendredi 19 juin 2020  à 11 : 55 : 38
a

Dans son discours d’investiture, le nouveau Président du Burundi Evariste Ndayishimiye a déploré la suppression implicite de l’institution du conseil des notables des collines au sein de l’appareil judiciaire.

Il a indiqué que cette institution était d’une importance primordiale puisque, ce sont ces notables qui, le plus souvent maîtrisent l’origine des conflits à la base.

Son absence entraîne donc des manquements qui s’observent actuellement au sein de la justice.

De ce fait, cette institution va revoir le jour pour empêcher la justice populaire et les juridictions de jugement devront tenir compte de ses verdicts dans la prise de leurs décisions pour la bonne marche de la justice.

L’institution du conseil des notables des collines remonte à la monarchie burundaise où les fonctions judiciaires étaient exercées dans leurs plénitudes par le conseil des notables

Apres l’indépendance, cette institution a été intégrée dans l’appareil politique de l’Etat et a été progressivement politisée et dénaturé alors que traditionnellement sa fonctions s’exerçait en dehors de tout contrôle politique, mais elle a continué à occuper une place importante dans le règlement des conflits quotidiens au Burundi

Avec l’accord de paix d’Arusha, sa place a été reconnue par le Protocol II en son article 9, mais les reformes de la législation de 2005 l’a considérablement réduit.

Alors que l’avis de ces derniers était auparavant obligatoire avant la saisine des tribunaux, la législation de 2010 l’a exclus des systèmes judiciaires.

Aujourd’hui, aucune compétence ne leur est reconnue par la loi en matière de règlement de différends.