D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Le Burundi a un nouveau gouvernement

L’ingérence extérieure du Burundi doit cesser

SPORT
Un programme sportif lacunaire dans beaucoup de pays

FFB : Un Financement disproportionnel aux besoins

ENVIRONNEMENT
L’ONU avertit sur de nouvelles flambées de pandémies

Adieu les sachets et emballages en plastique

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Lancement de la campagne de dépistage du COVID-19

COVID-19, Une préoccupation pour le nouveau président

SECURITE
Inauguration du monument des étudiants massacrés en 1995

Des précisions sur la campagne contre le COVID-19

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
Les enseignants de DPEA Bujumbura se lamentent

Burundi : un taux d’alphabétisation satisfaisant.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
Les musés burundais que vous devez savoir

Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
API : Ses succès au cours du trimestre précédent.

L’API tend une main forte aux médias

INTERNATIONAL
EAC : Une probable expulsion de certains pays

Le Burundi vers la voie de la coopération.

Les singes à la recherche de la nourriture


By : Rédaction , lundi 22 juin 2020  à 13 : 45 : 16
a

Les petits singes des forêts du Burundi en particulier ceux environnants la capitale Bujumbura soufflent de toute forme de violence dont l’une le plus sévèrement menaçant à leur égard la déforestation au profit des activités humaines qui a considérablement réduit leur espace où ils trouvaient de la nourriture.

Cette espèce animale vivant habituellement dans les arbres, se nourrissant la plupart de fois des fruits s’apprivoise actuellement aux humains qu’on ne le croyait.

Ces singes passent une partie de la journée dans le quartier Rohero I tout près de l’hôpital Clinique Prince Louis Rwagasore, à proximité de l’Etat Major de l’armée errant dans cette localité, sautant d’un manguier à l’autre, d’une branche à l’autre pour retrouver des fruits qui constituent leur importante nourriture d’appoint sans toutefois hésiter à se déplacer sur terre sans rien craindre.

Cette partie de la capitale est la plus fréquentée par ces animaux par sa réputation d’être la plus calme et préférable des autres quartiers, sans danger qui les guette du fait qu’elle est habitée par des personnes aisées qui ont des appartements avec jardins, longs arbres où ils peuvent se déplacer facilement et y trouvent des fruits a mettre sous les dents.

Selon des experts environnementaux, ces animaux ont préféré prendre le chemin vers la ville en provenance des différents réserves naturels du pays du fait qu’ils n’y trouvent plus à manger à cause de la surexploitation des forets alors qu’il s’agit d’une espèce à protéger dont il convient de respecter la liberté au sein de l’habitat.

Dans les zones périphériques de la capitale non habitées où ils pourraient trouver refuges, des habitations y sont érigées sans le moindre souci de protéger la faune ni la flore, ce qui influent sur la vie de cette espèce animal puisque l’espace qui leur est réservée se rétrécit.

Un constant similaire est aussi à signaler : des hippopotames du lac Tanganika sont pour le moment obligés de sortir de leur parc zoologique pour aller brouter dans les quartiers habités puisque leur espace de pâturage est aujourd’hui gêné par l’exploitation désordonnée des littoraux du lac Tanganyika.