D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Burundi & l’UE au point de renouer leurs relations

L’ONU doit corriger ses erreurs du passé

SPORT
Burundi : Saïdo Ntibazonkiza le sauveur des Hirondelles.

Burundi : Vital’o en difficulté, les dirigeants rassurent.

ENVIRONNEMENT
Burundi : Les objets non biodégradables en disparition

#Rumonge : Les porcs meurent d’une maladie "RYAMA ou DUDURA"

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
#Burundi : Les Violences sexuelles, un budget insignifiant

#Burundi : Imagerie Médical, un secteur laissé en arrière par la nouvelle technologie

SECURITE
Médicaments traditionnelles, des marchandises vendues n’importe où.

Muyinga : Cinq personnes brûlées vives

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
La réouverture des écoles, une propagation du COVID-19

Hausse des prix considérable du matériel scolaire.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
Les musés burundais que vous devez savoir

Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
Burundi : Evariste Ndayishimiye combat contre le chômage

#Burundi : Le marché de Kamenge en flamme

INTERNATIONAL
#COVID : Le Burundi reforme les conditions d’entrée sur son territoire

#Burundi : Une nouvelle loi aux ONGs Internationale sera appliquée

La mendicité sous une autre forme


By : Rédaction , vendredi 17 juillet 2020  à 09 : 33 : 07
a

Au moment où dans les différents coins de la capitale Bujumbura, les gens étaient habitués à des scènes de mendicité pratiquées par les enfants et les personnes inaptes, telles que les aveugles, les handicapées, les personnes âgées, telle qu’elle se pratique actuellement prend une nouvelle forme.

Certains hommes et femmes adultes quittent leurs domiciles à l’aube comme les autres ayants emplois, passent leurs journées entières à interpeller les passants, à quémander pour faire face au besoin de la famille, le soir venu, ils rassemblent ce qu’ils ont reçu et rebroussent chemin pour rentrer.

Et beaucoup de personnes dont un adulte que nous avons rencontré en pleine centre de la ville ont adopté des techniques d’attirer l’attention des passants.

Devenu professionnel en techniques de mendicité, il est allongé par terre en tremblant avec un air triste et misérable qu’il affiche volontairement, une voix suppliante, tous cela c’est pour gagner la compassion des passants ; nous ont dit ceux qui le connaissent.

Malheureusement, pendant que nous observions la scène, nous avons finalement noté que la majorité des passants sont devenus certainement insensibles, car habitués à ces scènes, ne prêtent même pas grande attention sur ce qui passe, qui selon leurs murmures, il s’est mis à l’agonie intelligemment.

De l’autre côté, ils sont nombreux le long des rues, devant les restaurants les mendiants adultes assis par terre et accompagnés par les petits enfants pour mendier.

Plus loin, nous apercevons un homme sur une chaise roulante qui mendie auprès des passants, les autres dans le parking, apparemment handicap unijambistes, aveugles et accompagnés par leurs enfants et qui mendient auprès des personnes à bord des véhicules de transport en commun.

Plus loin encore, des femmes avec des enfants et bébés dans les bras s’installent au bord de différentes voies de la ville pour mendier en soumettant ces enfants innocents au soleil accablant et à la forte chaleur au vu et au su de tous.

Tous cela sont des signes avant coureurs d’une vie peu recommandable pour des personnes adultes fortes capables de travailler qu’il est important que la société et les autorités compétentes puissent s’y investir d’avantage pour éradiquer ce nouveau phénomène qui vient augmenter les rangs des candidats à la mendicité.

C’est dire donc que le phénomène de mendicité au Burundi au fur et à mesure qu’il n’est pas officiellement interdit prend de l’ampleur de façon inquiétante et devient un business où les pratiquants développent tous les talents possibles pour atteindre coûte que coûte leur objectif bien précis.