D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Aucune loi propre aux Batwa ne sera adoptée

Feu Cyprien Ntaryamira, les familles toujours en attente de la justice

SPORT
Les hirondelles, une égalisation à domicile qui n’arrange rien

CAN 2022 : La liste des pays participants est déjà connue

ENVIRONNEMENT
Burundi : Des hippopotames en conflit avec l’homme.

#Du Rwanda au #Burundi : Une probable dispersion d’un insecte ravageur des manguiers.

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Les déficients visuels ont aussi des talents

Des interprétations erronées, ISTEEBU s’en défend.

SECURITE
Médicaments traditionnelles, des marchandises vendues n’importe où.

Muyinga : Cinq personnes brûlées vives

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
MénédoreNdayikengurukiye, une entrepreneuse modèle

Burundi, la sacralité de mouton est traditionnelle

EDUCATION
La réouverture des écoles, une propagation du COVID-19

Hausse des prix considérable du matériel scolaire.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
L’Angleterre interdit tout voyage en provenance du Burundi.

Les musés burundais que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
Filière café : Chute de la production et redynamisation du secteur

Un nouveau système de minimiser la fuite des devises

#Burundi : Des chercheurs frustrés par la décision de l’ONU
La MINUSCA impliquée dans la violence.

Éliminer le VIH/SIDA, Un combat sans discrimination.

La réouverture des écoles, une propagation du COVID-19


By : Rédaction , jeudi 13 août 2020  à 09 : 35 : 43
a

La réouverture des écoles primaires et secondaires dans les pays à faible revenu pourrait compromettre les progrès réalisés jusqu’à présent pour contenir la propagation du coronavirus selon un rapport de l’étude du Furum Ecconomic Mondial qu’il a mené dans plus de 100 pays.

Les raisons selon le rapport sont que dans ces pays, les adultes et les personnes âgées dont leur santé est fragile ont généralement plus de contacts avec les enfants que ceux des pays à économies avancées en raison de multiples facteurs tels que les conditions de vie plus surpeuplées et des ménages plus nombreux par rapport aux pays développés.

Une étude réalisée par ce Forum a révélé que le nombre de contacts entre les adultes plus âgés d 60 à 80 ans et les enfants de moins de 20 ans est nettement plus important dans les pays à faible revenu.

De plus indique t-il, une proportion plus élevée des ménages comprenant à la fois des enfants et des personnes âgées et des difficultés à appliquer la distanciation sociale dans les établissements scolaires en sont également la cause.

Et de conclure que l’ouverture d’écoles pourrait augmenter dans ce sens le nombre de décès chez les adultes plus âgés.

Par contre, les pays concernés s’en défendent : leur justification courante est que la réouverture des écoles a été motivée par le fait que les enfants sont très peu susceptibles de mourir du COVID-19, et que même pendant la fermeture, les enfants vivent avec des adultes âgés dans ces pays ajoutant comme interventions supplémentaires qu’il fallait plutôt chercher comment protéger les personnes âgées que de fermer les écoles .

Selon un tableau illustrant la répartition des décès par groupe d’âge de ce rapport, moins de 0,1% des enfants meurent du COVID-19.

Or, les études ont montré qu’en fermant les écoles, on pourrait sauver environ 175 000 vies humaines par rapport à ne rien faire.