D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Aucune loi propre aux Batwa ne sera adoptée

Feu Cyprien Ntaryamira, les familles toujours en attente de la justice

SPORT
Les hirondelles, une égalisation à domicile qui n’arrange rien

CAN 2022 : La liste des pays participants est déjà connue

ENVIRONNEMENT
Burundi : Des hippopotames en conflit avec l’homme.

#Du Rwanda au #Burundi : Une probable dispersion d’un insecte ravageur des manguiers.

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Des interprétations erronées, ISTEEBU s’en défend.

Les femmes de l’AFAT au secours de celles hospitalisées.

SECURITE
Médicaments traditionnelles, des marchandises vendues n’importe où.

Muyinga : Cinq personnes brûlées vives

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
MénédoreNdayikengurukiye, une entrepreneuse modèle

Burundi, la sacralité de mouton est traditionnelle

EDUCATION
La réouverture des écoles, une propagation du COVID-19

Hausse des prix considérable du matériel scolaire.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
L’Angleterre interdit tout voyage en provenance du Burundi.

Les musés burundais que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
Un nouveau système de minimiser la fuite des devises

Burundi : La Brarudi taxée d’accompagner les buveurs.

#Burundi : Des chercheurs frustrés par la décision de l’ONU
La MINUSCA impliquée dans la violence.

Éliminer le VIH/SIDA, Un combat sans discrimination.

Burundi : Les objets non biodégradables en disparition


By : Rédaction , mercredi 26 août 2020  à 11 : 01 : 49
a

Le Ministre de l’agriculture, de l’élevage et environnement salut le pas franchi par les sociétés locales de mettre sur le marché les produits biodégradables de substitution même si quelques sachets en plastic non biodégradables sont encore utilisés dans le pays et promets de sortir très récemment une ordonnance définissant les modalités d’encourager ces sociétés.

Lors de la réunion avec des opérateurs dans ce secteur, Deo Guide Rurema a pris l’occasion de déclarer la diminution sensible des importations des sachets et sacs en plastique ainsi que de la matière première, se réjouit à cet effet de la présence en grande quantités sur le marché des produits de substitution.

Selon lui, les importations des sachets et sacs en plastique étaient de 179.967.500 kg en période d’août 2018 au juillet 2019, mais l’évaluation effectuée en période de juillet 2019 au juillet 2020 période après la mise en place du décret interdisant ces derniers a montré que ces importations sont de 82.282 kg soit une diminution de 99,9%.

Au cours de cette même période, les quantités importées de la matière première ont aussi connu une régression passant de 2.443.891 kg à 884.484 kg soit une diminution de 63,8%.

Les quantités de bouteilles en plastiques importées quant a elles ont passé de 1.644.057 kg à 1.o15.173 kg soit une baisse de 38,25%, une situation à l’origine de laquelle précise le Ministre, la hausse du prix de ces produits non biodégradables passant du simple presque au triple.

Il a pris l’occasion d’inviter les opérateurs économique de ce secteur, ceux qui vendent ou confectionnent des emballages biodégradables au Burundi à se faire enregistrer dans un délai ne dépassant pas deux semaines afin d’être reconnu au niveau du Ministère, mais déplore l’existence des stocks clandestins et les fraudes de ces produits en provenance des pays voisins et promet d’appliquer des sanctions sévères aux contrevenants.

Le Ministre encourage enfin les Burundais à recourir aux pratiques traditionnelles où on se servait des paniers et des corbeilles dont l’usage n’a pas d’impact sur l’environnement.