D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Burundi & l’UE au point de renouer leurs relations

L’ONU doit corriger ses erreurs du passé

SPORT
Burundi : Saïdo Ntibazonkiza le sauveur des Hirondelles.

Burundi : Vital’o en difficulté, les dirigeants rassurent.

ENVIRONNEMENT
Burundi : Les objets non biodégradables en disparition

#Rumonge : Les porcs meurent d’une maladie "RYAMA ou DUDURA"

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
#Burundi : Imagerie Médical, un secteur laissé en arrière par la nouvelle technologie

Rukago : Un centre de formation professionnelle pour les handicapés

SECURITE
Médicaments traditionnelles, des marchandises vendues n’importe où.

Muyinga : Cinq personnes brûlées vives

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
La réouverture des écoles, une propagation du COVID-19

Hausse des prix considérable du matériel scolaire.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
Les musés burundais que vous devez savoir

Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
Burundi : Evariste Ndayishimiye combat contre le chômage

#Burundi : Le marché de Kamenge en flamme

INTERNATIONAL
# Burundi : Adoption d’une stratégie d’entrée au COVID-19 pour les passagers aériens.

#Burundi : Une nouvelle loi aux ONGs Internationale sera appliquée

Burundi : La violence faite aux hommes, une réalité


By : Rédaction , mardi 8 septembre 2020  à 14 : 08 : 26
a

Alors que les femmes étaient depuis longtemps considérées comme les seules victimes des violences conjugales au Burundi, des informations circulant sur les réseaux sociaux dénoncent actuellement des violences faites aux hommes dans les foyers.

Selon ces informations, certains hommes sont tués ou brûles à l’aide de l’eau chaude par leurs conjoints ; il y’en a même celles qui vont jusqu’à mutiler les organes génitaux de leurs maris, dénoncent ces informations.

Hatungimana Ange, une femme mariée qui s’est entretenu avec Burunga considère que de telles violences proviennent généralement de la trahison entre conjoints généralement l’infidélité entre les époux.

"Sept ans de mariage, nous avons eu deux enfants mais à ma grande surprise, j’ai découvert que mon mari avait engrossé une autre femme et avait même loué une maison où ils vivaient en concubinage et il m’a été difficile de digérer " nous a-t- elle révélé.

Ndimurukundo Jean Marie qui connait aussi des problèmes conjugaux similaires soutient à cet effet cette idée mais insiste sur le code des personnes et de la famille qui régit le mariage au Burundi où l’union des couples est pour la vie.

" La loi sur le mariage au Burundi devrait être révisée afin de permettre aux futurs époux désirant fixer un délai pour leur contrat de mariage d’y parvenir car, de nos jours on se marie pas seulement par amour mais aussi par d’autres intérêts. Les temps ont changé," a-t-il constaté.

Se référant sur la durée indéterminée de cette union, Ndimurukundo déplore qu’après un certains moment de mariage, l’un des conjoint peut adopter un comportement totalement diffèrent de celui qui a séduit l’autre, mais que ce dernier se sent obligé de le supporter.

"Ma femme était chrétienne et sa croyance m’a beaucoup séduit que je n’aie même pas tenu compte du fait qu’elle avait déjà un enfant avant le mariage, mais après cinq ans de vie commune, elle a cessé de prier, commencé à boire plus d’alcool et ne rentre qu’ à 23H. Je suis obligé de rester avec elle car le divorce est une autre affaire". Nous a-t-il témoigné.