D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Burundi & l’UE au point de renouer leurs relations

L’ONU doit corriger ses erreurs du passé

SPORT
Burundi : Vital’o en difficulté, les dirigeants rassurent.

Un programme sportif lacunaire dans beaucoup de pays

ENVIRONNEMENT
Burundi : Les objets non biodégradables en disparition

#Rumonge : Les porcs meurent d’une maladie "RYAMA ou DUDURA"

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Burundi : 4 pasteurs dirigeront la transition de ’Eglise Adventiste.

Burundi : La violence faite aux hommes, une réalité

SECURITE
Médicaments traditionnelles, des marchandises vendues n’importe où.

Muyinga : Cinq personnes brûlées vives

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
Le Burundi faché contre une équipe de tambourinaires au Kenya

UB : Le retard de la bourse : la désolation des étudiants

EDUCATION
La réouverture des écoles, une propagation du COVID-19

Hausse des prix considérable du matériel scolaire.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
Les musés burundais que vous devez savoir

Burundi : L’utilité sociale du Lac Tanganyika que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
#Burundi : Le marché de Kamenge en flamme

Burundi : La Mairie se dote d’une importante infrastructure moderne.

INTERNATIONAL
#Burundi : Une nouvelle loi aux ONGs Internationale sera appliquée

Une Burundaise va diriger l’Amnesty internationale Canada

Burundi : 4 pasteurs dirigeront la transition de ’Eglise Adventiste.


By : Rédaction , vendredi 25 septembre 2020  à 08 : 10 : 21
a

Elle a un délai de 10 mois pour organiser les élections du nouveau représentant légal de l’union des Eglises Adventiste du Burundi, la nouvelle équipe de 4 fidèles mise en place par la division de cette Eglise de l’Afrique de l’Est et centre en collaboration avec le Ministère de l’intérieur pour diriger la transition jusqu’en juillet 2021.

Daniel Bavugubusa, Niyonzima Epimaque, J. Claude Manirakiza et Innocent Niyonzima vont prendre en main la représentation de l’union des Eglises Adventiste du Burundi pour 10 mois avant d’organiser les élections d’un nouveau représentant légal en juillet prochain.

Le consensus de cette transition a été trouvé grâce à la volonté de l’actuel Ministre de l’intérieur qui a décidé depuis sa prise de fonctions d’en finir avec ces conflits qui selon lui trouvent ses racines dans la diversion de son prédécesseur.

Le Ministre Gervais Ndirakobuca qui a lui-même présidé les cérémonies de remise et reprise a d’abord déploré le comportement de certains serviteurs de Dieu de cette Eglise qui ont privilégié les intérêts individuels en violation de la loi régissant l’Eglise Adventiste du 7 ème jour au niveau mondial et qui a eu comme conséquence la dislocation de ses fidèles.

Le Ministre indique qu’au regard de la loi Burundaise et celle de l’Eglise Adventiste, la faute qu’ils ont commise est punissable.

Il conseille par la suite les nouveaux représentants de ne pas tomber dans cette erreurs, mais au contraire de mettre avant l’intérêt de l’Eglise et de ses fidèles partout où ils se trouvent, de ramener l’ordre tout en s’abstenant à prendre des décisions controversées qui pourraient enliser l’Eglise dans la violence.

Mussa mitakaro qui a représenté la division Est indique que : « les nouveaux dirigeant n’auront qu’à consulter deux documents « Working policy » dans lesquels se trouvent toutes les lois de l’Eglise qui les guideront lors de la prise de décision.

Ayant satisfait du pas franchi dans le règlement de ces conflits, Mitakaro a promis la réouverture immédiate d’ADRA Burundi, une ONG affiliée à cette Eglise et une station de radio pour diffuser toutes les activités en faveur de ses fidèles et de la population locale en général.

Quant aux nouveaux représentants, « tous les fidèles qu’ils soient d’un bloc ou d’un autre sont les bienvenu dans la maison de Dieu, a condition que la loi soit appliquée », a martelé le pasteur Daniel Bavugubusa avant de plaider pour la libération des pasteurs incarcérés pour ces faits.

En mai de l’année dernière, des fidèles de l’église ont refusé de reconnaître le représentant légal, proche selon eux de l’ex- ministère de l’intérieur Pascal Barandagiye.

Certains d’entre eux et une vingtaine de pasteurs avaient pour cela été arrêtés et mis en détention pour leur refus de le reconnaître.