D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Feu Cyprien Ntaryamira, les familles toujours en attente de la justice

Burundi : L’EAC et ses opportunités ; Campagne d’évaluation

SPORT
Les hirondelles, une égalisation à domicile qui n’arrange rien

CAN 2022 : La liste des pays participants est déjà connue

ENVIRONNEMENT
Burundi : Des hippopotames en conflit avec l’homme.

#Du Rwanda au #Burundi : Une probable dispersion d’un insecte ravageur des manguiers.

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Des interprétations erronées, ISTEEBU s’en défend.

Les femmes de l’AFAT au secours de celles hospitalisées.

SECURITE
Médicaments traditionnelles, des marchandises vendues n’importe où.

Muyinga : Cinq personnes brûlées vives

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
MénédoreNdayikengurukiye, une entrepreneuse modèle

Burundi, la sacralité de mouton est traditionnelle

EDUCATION
La réouverture des écoles, une propagation du COVID-19

Hausse des prix considérable du matériel scolaire.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
L’Angleterre interdit tout voyage en provenance du Burundi.

Les musés burundais que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
Un nouveau système de minimiser la fuite des devises

Burundi : La Brarudi taxée d’accompagner les buveurs.

#Burundi : Des chercheurs frustrés par la décision de l’ONU
La MINUSCA impliquée dans la violence.

Éliminer le VIH/SIDA, Un combat sans discrimination.

Burundi : La Brarudi taxée d’accompagner les buveurs.


By : Rédaction , lundi 15 mars 2021  à 10 : 32 : 45
a

En vue de contrecarrer les effets négatifs sur la santé des clients de la Brarudi liés à la consommation de ses produits, le premier Ministre Alain Guillaume Bunyoni a appelé cette société à mettre sur pieds des stratégies de prévention et d’accompagnement des buveurs.

Les maladies non transmissibles liées à la consommation d’alcool telles que les maladies cardiovasculaires, les cancers, les maladies respiratoires chroniques, le diabète, les maladies mentales et les accidents dus à l’ivresse sont une cause importante et croissante de maladies, d’invalidité et de décès.

A l’échelle mondiale selon l’organisation Mondiale de la santé, l’alcool est l’un des trois principaux facteurs de risque de maladie et de blessure responsable de 5,9% des décès et de 5,1% du fardeau des maladies et blessures.

Comme la Brarudi a déjà mis en place un système d’encadrement des agriculteurs du sorgho blanc, une des matières première qui constitue la base de la production des boisons pour qu’elle soit trouvable localement, A. Bunyoni souhaite qu’elle procède de la même façon en sensibilisant les buveurs pour une consommation responsable.

« Nous leurs avons encouragé à renforcer les stratégies de sensibilisation de ses bénéficiaires sur la consommation responsable qui lorsqu’il ya une consommation abuse y ait des conséquences sur leurs santé, a déclaré le premier Ministre lors d’une interview marquant la fin de sa visite à la Brarudi. »

A part ce volet sensibilisation pour prévenir à temps, il ne faut pas que la Brarudi investisse dans la production et la commercialisation seulement, il faut aussi qu’elle face d’autres investissements parallèles, a-t-il martelé.

Il l’a demandé d’intervenir en investissant dans l’accompagnement de ceux qui n’ont pas pu contrôler la consommation et qui ont déjà affecté par les méfaits de l’alcool.

Et de proposer à cet effet d’investir dans la construction des structures sociales sanitaires pour soigner les maladies dues à la consommation de ses produits ou aux accidents causées par l’ivresse.

Un investissement qui selon lui sera bénéfique non seulement à ceux qui sont déjà atteints, mais aussi à la société du fait qu’il va générer des revenus qui va accroître son capital.