D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Feu Cyprien Ntaryamira, les familles toujours en attente de la justice

Burundi : L’EAC et ses opportunités ; Campagne d’évaluation

SPORT
Les hirondelles, une égalisation à domicile qui n’arrange rien

CAN 2022 : La liste des pays participants est déjà connue

ENVIRONNEMENT
Burundi : Des hippopotames en conflit avec l’homme.

#Du Rwanda au #Burundi : Une probable dispersion d’un insecte ravageur des manguiers.

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Des interprétations erronées, ISTEEBU s’en défend.

Les femmes de l’AFAT au secours de celles hospitalisées.

SECURITE
Médicaments traditionnelles, des marchandises vendues n’importe où.

Muyinga : Cinq personnes brûlées vives

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
MénédoreNdayikengurukiye, une entrepreneuse modèle

Burundi, la sacralité de mouton est traditionnelle

EDUCATION
La réouverture des écoles, une propagation du COVID-19

Hausse des prix considérable du matériel scolaire.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
L’Angleterre interdit tout voyage en provenance du Burundi.

Les musés burundais que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
Un nouveau système de minimiser la fuite des devises

Burundi : La Brarudi taxée d’accompagner les buveurs.

#Burundi : Des chercheurs frustrés par la décision de l’ONU
La MINUSCA impliquée dans la violence.

Éliminer le VIH/SIDA, Un combat sans discrimination.

Bururi, une particularité sur les massacres de 1972


By : Rédaction , vendredi 19 mars 2021  à 12 : 09 : 46
a

Des ossements de 1455 victimes de la crise de 1972 ont été exhumés dans 11 fausses communes parmi les 68 déjà renseignées et confirmées dans toute la province de Bururi selon le président de la Commission Vérité et Réconciliation(CVR) Pierre Claver Ndayicariye lors d’une conférence de presse qu’il a animée ce vendredi.

C’était dans le cadre de la présentation du bilan de la poursuite des réalisations de la commission dans le sud du pays plus particulièrement la province de Bururi qui connaît ses propres particularités par rapport aux autres provinces du fait qu’elle enregistre un grand nombre de fausses communes, a déclaré le président de la commission.

La Province de Bururi, non seulement un nombre important de fausses communes, mais aussi sous réserves des investigations de la CVR en cours a ajouté Ndayicariye, elle est la plus sinistrée par ces massacres avec beaucoup de réfugiés vers la Tanzanie et la seul a connu des attaques des assaillants dits « Mayi Mulele » qui visaient des intellectuels et riches d’une seule ethnie.

170 personnes ressources des 6 communes de la province issues de toutes les ethnies et genres ont été auditionnées par les enquêteurs de la commission et ont révélé que la plus par des personnes tuées qui n’ont pas été jetées dans les fausses communes ont été jetées dans les rivières de Siguvyaye, Jiji et Murembwe, d’autres dans les forets, une des obstacles qui compliquera le travail de la CVR de connaitre la vérité toute entière sur les événements de 1972.

Les images des fausses communes et les objets y déterrés selon la commission témoignent la manière selon laquelle les victimes ont été assassinés et torturés.

Il s’agit par exemple d’une des fausses communes d’une grandes dimension trouvée à Rwankona de la colline Kiremba commune Bururi longue de 8,25 mettre et d’une largeur de 3,70 mètres avec une profondeur de 5 mettre dans laquelle 523 restes des victimes ont été exhumés.

En plus, des effets personnels comme des pièces de monnaie et de portes monnaie, des stylos, des montres, des ceintures, des douilles et des balles réelles, des outils de tortures comme des couteaux et des pierres pour achever les victimes, des chaussures et habits, une porteuses de jambe ont été constatées par la commission à Munini et Muzenga de la commune Bururi, a-t-il indiqué.

Toutes ces personnes assassinées selon le président de la commission étaient en majorité des intellectuels et des personnes aisées de cette époque comme les directeurs et enseignants des écoles primaires et secondaires, des commerçants et artisans, des fonctionnaires, les riches paysans, les étudiants, les militaires, des ingénieurs etc.

101 dossiers individuels des 125 élèves assassinées à l’école normale de Kiremba que la CVR a consulté, une école qu’elle indique avoir perdu un grand nombre d’enseignant l’ont renseigné sur l’identité des parents.

Malgré ce pas déjà franchi, les défis ne manquent pas, le président de la CVR indique que les membres de son équipe se sont heurtés à des intimidations de certains présumés auteurs qui lançaient des messages de nature à désorienter l’activité et fausser la localisation géographique des fausses communes, a précisé Ndayicariye.

Eu égard a une sensibilité particulière de cette province et grâce à une bonne collaboration qu’ont manifestée les autorités de Bururi, Pierre Claver Ndayicarie a indiqué qu’une telle activité va se poursuivre dans les autres communes de cette province ou le reste des témoins seront également auditionnés.