D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Aucune loi propre aux Batwa ne sera adoptée

Feu Cyprien Ntaryamira, les familles toujours en attente de la justice

SPORT
Les hirondelles, une égalisation à domicile qui n’arrange rien

CAN 2022 : La liste des pays participants est déjà connue

ENVIRONNEMENT
Burundi : Des hippopotames en conflit avec l’homme.

#Du Rwanda au #Burundi : Une probable dispersion d’un insecte ravageur des manguiers.

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Les déficients visuels ont aussi des talents

Des interprétations erronées, ISTEEBU s’en défend.

SECURITE
Médicaments traditionnelles, des marchandises vendues n’importe où.

Muyinga : Cinq personnes brûlées vives

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
MénédoreNdayikengurukiye, une entrepreneuse modèle

Burundi, la sacralité de mouton est traditionnelle

EDUCATION
La réouverture des écoles, une propagation du COVID-19

Hausse des prix considérable du matériel scolaire.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
L’Angleterre interdit tout voyage en provenance du Burundi.

Les musés burundais que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
Filière café : Chute de la production et redynamisation du secteur

Un nouveau système de minimiser la fuite des devises

#Burundi : Des chercheurs frustrés par la décision de l’ONU
La MINUSCA impliquée dans la violence.

Éliminer le VIH/SIDA, Un combat sans discrimination.

Le covid-19 en baisse, des lamentations dans la riposte.


By : Rédaction , mardi 23 mars 2021  à 08 : 58 : 27
a

6 personnes sont mortes depuis l’apparition de la pandémie du covid-19, 2618 ont été testées positives, 2420 sont guéries et 192 sont encore sous traitements, c’est ce qu’a indiqué le comité National de gestion et de riposte du covid-19 qui s’est réuni hier pour une évaluation.

Il s’est réjouit du constat selon lequel les chiffres des personnes atteintes sont en baisse, mais s’inquiète par contre de celles qui ne veulent pas se faire dépister gratuitement à telle manière que même un décès non liés au covid 19 surgit à domicile devient sujet des spéculations.

Le vice président de cette comité le Ministre de la santé Thaddée Ndikumana a déclaré que des mesure de lutte sont toujours en vigueur au niveau de l’aéroport et dans d’autres points d’entré du fait que durant cette période, on a encore enregistré 119 cas importés.

Répondant sur les récentes accusations des syndicats SYNAPA et SNTS selon lesquelles il y a eu malversation des fonds alloués à la riposte de la pandémie, le Ministre rejette à bloc ces accusations qu’il qualifie de fausses informations émanant de certains syndicalistes déconnectés des réalités de la gestion de cette crise.

« Il n y a pas de compte COVID géré par le Ministre, tous les fonds qui sont utilisés pour l’achat des réactifs, les médicaments et autres matériels sont versés dans le trésor public et sont gérés au niveau du Ministère des finances, les véhicules utilisés par les équipes sont fournis par nos partenaires, il n ya pas pour cela une malversation possible, » a déclaré Thaddée Ndikumana.

Concernant les plaintes des voyageurs qui se méfient d’un pot de vin qu’ils doivent verser avant d’avoir un certificat de test, le Ministre promet qu’il va en finir avec ces lamentation en informatisant le système de telle sorte que les demandeurs puissent les recevoir sur e-mail ou sur téléphone portable.

Au sujet d’un nombre insuffisant des morgues en Mairie de Bujumbura, le Ministre a fait savoir que les morgues à la disposition des hôpitaux étaient normalement réservées à des décès survenus dans ces derniers, mais que suite à l’excès des accidents, ils ont été contraints d’accueillir même les décès à domicile.

Pour faire face à cette situation, il a invité les hôpitaux à s’équiper d’une par de leurs propres morgues et d’autres part les privés les leurs et propose par la suite que la Mairie puisse également disposer d’une morgue publique.