D'AUTRES ARTICLES

POLITIQUE
Aucune loi propre aux Batwa ne sera adoptée

Feu Cyprien Ntaryamira, les familles toujours en attente de la justice

SPORT
Les hirondelles, une égalisation à domicile qui n’arrange rien

CAN 2022 : La liste des pays participants est déjà connue

ENVIRONNEMENT
Burundi : Des hippopotames en conflit avec l’homme.

#Du Rwanda au #Burundi : Une probable dispersion d’un insecte ravageur des manguiers.

BEAUTE
DANSE
MUSIQUE & LOISIRS
La finale de la Primusic 2019, un spectacle vibrant

SOCIETE
Burundi : Naissance des nouveaux organes de presse, mais des manquements

Les déficients visuels ont aussi des talents

SECURITE
Médicaments traditionnelles, des marchandises vendues n’importe où.

Muyinga : Cinq personnes brûlées vives

MODE & STYLE
AMISOM reviews its Mission Implementation Plan to bolster its activities

AMISOM holds memorial service its High Ranked Police Commissioner killed in the Ethiopian Airline Crash

ARTS & CULTURE
MénédoreNdayikengurukiye, une entrepreneuse modèle

Burundi, la sacralité de mouton est traditionnelle

EDUCATION
La réouverture des écoles, une propagation du COVID-19

Hausse des prix considérable du matériel scolaire.

CUISINE
La cuisine Burundaise et sa particularité

Burundi : Biens meubles et immeubles saisis, les ’’putschistes’’ non épargnés

TOURISME
L’Angleterre interdit tout voyage en provenance du Burundi.

Les musés burundais que vous devez savoir

ECONOMIE ET FINANCE
Filière café : Chute de la production et redynamisation du secteur

Un nouveau système de minimiser la fuite des devises

#Burundi : Des chercheurs frustrés par la décision de l’ONU
La MINUSCA impliquée dans la violence.

Éliminer le VIH/SIDA, Un combat sans discrimination.

La MINUSCA impliquée dans la violence.


By : Rédaction , jeudi 1er avril 2021  à 11 : 18 : 28
a

Les soldats de maintient de la paix en République Centrafricaine dans lesquels ont pris part les troupes burundais sont pointés du doit pour leur rôle présumé d’une part dans la collaboration avec certains opérateurs civiles et militaires russe, d’autres part leur implication dans une série d’attaques menée lors des récentes élections dans ce pays.

Un rapport qui tombe à pire moment, la veille de l’investiture du nouveau président Faustin Archange Touadera et qui coïncide également avec la visite du chef de l’Etat burundais en RCA dont son pays compte 745 hommes de maintien de la paix MONUSCA.

Les experts de l’ONU dans leur rapport ont exprimé leur préoccupation sur le recrutement de ces entreprises privées et militaires Russe opérés par le gouvernement de RCA ainsi que des rapprochements entre ces derniers et les soldats de la MINUSCA.

Ces entreprises dont il est question selon les experts sont « Sewa security Services », « Lobaye Invest SARLU » et une organisation connue sous le nom de « Groupe Wagner » toutes d’origine Russe.

Les experts expliquent ont révélé que ces opérateurs participent aux coté de la MINUSCA et des forces Centrafricaine dans les différentes opérations, alors qu’ils ne sont pas reconnus par l’ONU dans le maintien de la paix.

Des actes de tortures selon eux qui prêtent confusion quant à la distinction des cibles légitimes et des auteurs de graves violations et abus des droits humains.
Certains pensent d’ailleurs que la question figure dans l’agenda de la visite officielle du chef de l’Etat Burundais Evariste Ndayishimiye qui s’y est rendu ce lundi pour l’investiture du président Touadera.

Selon les informations émanant de la présidence de la république du Burundi, il a animé une séance de moralisation des troupes burundaises de maintien de la paix ce mercredi qui sont chargées d’assurer sa sécurité tout au long de son séjour la bas.